Histoire de Yourtes.

Les Yourtes.

Historique

La yourte mongole est apparue il y a environ 2000 ans et a évolué à travers les siècles. L'ancêtre de la yourte sont les urts des Tsaatans (les éleveurs de rennes du nord de la Mongolie).

La yourte est un habitat traditionnel des nomades mongols et turcs qui vivent en Asie Centrale. L'étymologie du mot est d'origine turque "yurt". La yourte s'appelle "ger" en mongol ce qui signifie "maison". 


La yourte est née durant l’âge de bronze.


La yourte mongole n’est apparue qu’il y a environ 2000 ans et a évolué à travers les siècles. L'ancêtre de
ce type de yourte sont les urts des Tsaatans (les éleveurs de rennes du nord de la Mongolie).
La yourte symbolise le centre de l’univers et est un microcosme en elle même. La voûte céleste se reflète
sur son plafond. L’entrée est toujours située au sud tandis que l’autel est situé au nord. Les places assises
près de l’autel sont les plus honorables. On y installe donc les anciens, les chefs de clans, les chamans et
les visiteurs. L’ouest de la yourte est réservée aux hommes. On y dépose les outils, les selles et les armes.
A l’opposé se trouve le coté des femmes, des outils de cuisine, des aliments et tout autre objet « féminin
». Les jeunes sont situés au coté le moins honoré de la yourte, c’est à dire au nord.
Lorsque l’on se déplace dans une yourte, on doit le faire dans le sens de la course du soleil. C’est à dire
dans le sens horaire (du sud vers l’ouest vers le nord vers l’est vers le sud)
La yourte peu également être apparentée à la roue médicinale des peuples amérindiens. Elle est une
représentation physique du cercle sacré. La forme circulaire orientée vers les quatre points cardinaux est
également utilisée lors de rituels chamaniques comme les danses autour des ovoo sacrés, érigés pour les
esprits de la montagne.

 

La yourte est un habitat traditionnel des nomades mongols et turcs qui vivent en Asie Centrale.
L'étymologie du mot est d'origine turque "yurt". La yourte s'appelle "ger" en mongol ce qui signifie
"maison".

Il s'agit d'une petite habitation pratique à vivre et à transporter, très adaptée à la vie nomade et aux conditions très rudes des climats. Elle consiste aujourd'hui en un cadre conique de branches ou de poteaux en bois couverts par des peaux animales.

On distingue différentes structures  suivant leur pays d'appartenance:

la yourte mongole

La yourte Kazakhe

La Yourte Kirghize


 

La yourte Kazakhe diffère sensiblement de son homologue mongole. En effet, elle est plus élancée et peu atteindre jusqu’à 3m de haut. Le volume intérieur est alors bien plus vaste. De plus, contrairement à celle des mongoles, la yourte Kazakhe était rarement utilisée comme un logement permanent. Elle sert surtout en été, lors de la transhumance. Et, depuis la sédentarisation forcée en 1930, elle sert aussi lors dès vacances d’été pour les citadins désireux de retourner aux sources.