Histoire des tipis

Nouvel article en cours de rédaction, des photos et du texte restent à ajouter...


Cette construction possède de nombreux noms : « ashé » (maison) ou« asshtàale » (vraie maison) chez les crows, « niitoyyiss » chez les niistitapii ou encore « do-heen » chez les kiowas. Le mot « teepee », lui, vient du dakota
« thipi » (habitation). Le mot« tipi », bien que le plus utilisé par les occidentaux, est en réalité un orthographe erroné.


Quelque soit leur nom, ils sont composés de longues perches de bois appuyées les unes sur les autres puis recouvertes de perches. Cette construction permet un grand espace de vie, propre et bien isolé.

Ils sont décorés très différemment selon les tribus. Ils peuvent également être ornés de trophées de chasse ou de scalps. Et chaque année, le tipi doit être reconstruit car les peaux s’amincissent avec le temps. Le teepee a deux utilités. Premièrement, il sert de maison, comme son nom l’indique. Mais il fait également office de lieu de réunions. C’est la femme qui est propriétaire du ashé. Lorsqu’elle voulait divorcer, elle mettait les affaires de son époux à l’extérieur.

Le niitoyyiss a également une forte symbolique spirituelle. En effet, la porte était orienté vers l’est, la première direction sacrée chez les lakotas. C’est la direction de l’apprentissage, de la connexion au Grand Mystère et du commencement de toute chose. Ils sont également érigés en fonction des étoile, plaçant la terre au milieu d’une constellation ou d’un groupe triangulaire de trois étoiles. Cela représente la connexion Terre-Ciel et forme, avec les étoiles, une forme de sablier. Il permet ainsi l’élévation spirituelle, l’envolée des prières vers le ciel, la connexion avec les ancêtres et la protection du foyer.

L’écriture « Tipi » désigne d’autres constructions similaires : Le tipi birch et le tipi lapon. Le premier était une construction dont les fondations étaient recouvertes d’écorces et non de peaux ou de tissus. Elles sont encore utilisées par les survivalistes. Les collons ont nommé ainsi les teepees par erreur.

A l’origine, « tipi » désignait les chevaux. Au moyen âge, des tentes similaires ont vu le jour. On les appelait les tentes « poivrières »



          Accueil

Blog

Realisations

Contact